Les banques d’images…

La mondialisation des visuels, la même photo pour tous ! Le mal est profond et il se retrouve partout. C’est souvent les agences de communication sans scrupule et sous couvert d’économie, qui proposent ce genre de démarche.

Heureusement ce n’est pas le cas de tout le monde. Certaine entreprises sont conscientes de l’ADN visuel de leur communication. Groupe Livio Vosges

Exemple type: Une cliente et une professionnelle de santé.
Des dizaines de visuels identiques pour des démarches parfois très différentes.

Il suffit juste de changer le titre …

__________________________________________

La Caisse d’EPARGNE…

Vous savez la caisse d’épargne ?

Un visuel « bien de chez nous. Joli couple, beaux enfants …

Un visuel pleine page sur un journal quotidien.
Version Russe

Version Allemande !

Version Japonaise…

Banque Populaire… de Lorraine

Sympa la page d’accueil, ça donne confiance. On se dit que bien sur les portraits sélectionnés sont des gens de chez nous !

Et ben non…

La communication visuelle de la Banque pioche comme tous le monde dans les banques d’images pour alimenter ses pages… Les sympathiques artisans Français sont en fait Américains ou Mexicains…

C’est aussi simple de télécharger une photo de n’importe ou, que de retrouver ou cette photo a été prise …

Et que dire de la mention « DR » Droits réservé, qui ne veut rien dire.
Cette pratique permet surtout aux diffuseurs de se dispenser de demander l’autorisation à l’auteur,

et a fortiori de le rémunérer…

Hé non, DR ce n’est pas Didier Renard, un illustre photographe…

Juridiquement, c’ est tromper pour vendre.

Guide hiver 100 % Vosges 2021 / 2022


… un élu m’a dit il y a quelque temps « Tu as des petits soucis, toi ! » Ce sont des soucis qui collent à mon boulot.

Je suis photographe, c’est ma mission, j’aime bien ce terme (*). Je traque et photographie l’authentique depuis des décennies. Je ne porte pas toujours l’espèce humaine dans mon cœur mais lorsque je rencontre des femmes et des hommes dans leurs vies de tous les jours, j’adore ça. Exemple avec mes copines fromagères qui se lèvent aux aurores pour nous offrir de bons produits. De même avec tous ces artisans, industriels, chefs et cheffes d’entreprises, restaurateurs … etc, qui sont devenus des amis, qui doivent jongler et s’adapter avec les normes et un système toujours plus complexe, je touche souvent à l’excellence.
Dans ce monde ultra connecté il y a le « gratuit », les réseaux sociaux en font partie. Dans les Vosges nous avons 100% Vosges. Le défi de cette revue est d’offrir à tous un portail gratuit, afin pour les lecteurs, car les annonceurs payent leurs pages… Le prendre, l’ouvrir et le lire c’est accepter son contenu. Je suis en conflit depuis des lustres avec sa rédaction sur le type de visuels utilisés qui proviennent souvent de banques d’images internationales, sans parler des mentions DR (droit réservé), qui sont une aberration. Je suis aussi en conflit avec les agences de communication qui agissent de même. On me répète souvent, laisse tomber, ça ne changera jamais. Moi non plus je ne changerai jamais et je ne lâche rien. Je suis donc revenu en détail sur le contenu du dernier « Guide Hiver », Il est impressionnant, c’est un cas d’école.
Je ne fais pas que râler, je réfléchis et j’ai plusieurs fois proposé à différentes structures, le département, le conseil régional, les com/com, Parc des Ballons, Massif des Vosges, l’idée d’une banque d’images Vosges, une agence photos
 Vosges. Très bonne idée m’a-t-on dit mais sans suite…
Le concept est simple. Tous photographes (pros) auraient la possibilité d’héberger des visuels ciblés Vosges et qui seraient vendus ensuite en ligne à toutes personnes ou structures à la recherche de visuels « authentiques ». Par ce concept, rien de bien nouveau, on aurait l’assurance de promouvoir notre région avec des photos signées locales et pas des visuels Russes ou Américains, comme c’est trop souvent le cas. La deuxième solution est bien plus simple. Copier/coller… Et en 3 clics, à bas coût vous avez une page de pubs
 ou de promotionhautes en couleurs. Effet Wouahh ! garanti parait
il. Effet flan, vous voulez dire. Les Vosges sont magnifiques, authentiques, riches d’une culture et d’un terroir que bien des régions nous envient
. Je suis triste et en colère quand je vois des photos de n’importe où promouvoir ma région…

Ma démarche n’est pas que de dénoncer, d’accuser. Je sais très bien que rien n’est simple mais je sais aussi que les mêmes personnes qui rédigent ces pages consomment locales et sont attachées à des concepts de vies qui sont les mêmes que moi.

Alors bougez-vous les gens…

Bienvenue dans les Vosges Russes !

De la neige, des sapins, des bonnets… Mais en Russie à SHEREGESH au nord de la Mongolie…

Un doute sur cette photo, les Alpes ? En tous cas pas dans les Vosges …
Quand je pense à tous nos brasseurs …
Et toujours ce complexe vis à vis des Alpes. Et pourtant…
La photo « bateau » d’un équipage de chien de traineau. L’autre fois c’était au canada…
Le savoir faire en question…
Sans commentaire
N’importe quoi …

Et comme souvent l’histoire débute bien.

Exemple: Les glaces Thiriet. Très belle photo de communication réalisée par un photographe. Et à la suite, sa version calendrier.

C’est pour le restant des pages que cela ce gatte. Les autres visuels proviennent de banques d’images et les acteurs sont des Nord américains, de type Caucasiens, puisque c’est aussi ça le critère… Dommage, on aurait aimé des français, des gens de chez nous, cohérents avec les slogans de la communication.

La version n&b
La version n&b d’une des 6 pages du calendrier, qui pour le coup est plutôt sympa.
Et juste dessous le visuel sur une autre plate forme… Idem pour les autres pages.
Peut être une piste. La création d’un logo, d’un label.
Celle ou celui qui utilise des visuels correspondants aux contenus des pages peut valider son article d’une mention dans ce genre. Le VAOC …

Open Bar et Fake news…

Depuis quelques années certains « communicants » peu scrupuleux font appel à la ressource des banques d’images pour illustrer sans bouger leurs pages et articles, blogs, flyers et autres plates forme internet . Bienvenue dans le monde du copier/coller. Les exemples ne manquent pas. Les vidéos des dernières élections présidentielles regorgeaient de personnages Nord américains. Le type Caucasien ! Il est bien plus simple d utiliser cette méthode à bas coût que d’aller sur le terrain, engager et payer un photographe. En quelques clics, rapidement avec des mots clés choisis, vous avez pour quelques € une banque d’images digne d’une agence de presse.

Exemple type:
Le terroir Vosgien se dévoile. Le paysage est bucolique, les couleurs sont chatoyantes mais c’est tout faux.
Il s’agit en fait d’une photo de Forêt Noire. La fameuse ligne bleue des Vosges est en fait au fond dans le brouillard…

J’ai pris contact avec les différents acteurs de cette supercherie, il tapent tous en touche et se renvois la balle. Retour de la journaliste qui a pris, elle, le temps de « répondre »
« Si je suis bien la personne qui a écrit l’article, je ne m’occupe ni de l’iconographie, ni de la mise en page : l’agence qui réalise le magazine pour ……….. a ses propres services dédiés. En tant que journaliste pigiste, je ne travaille pas dans leurs locaux et je ne découvre l’article finalisé qu’après parution. J’ai informé le rédacteur en chef de votre message » J’ attend sa réponse …!

Sur cette page, seul le personnage en bas à droite est à sa place. La jeune femme blonde admire un village d’ Autriche, les myrtilles sont en fait des bleuets en Turquie, quant au cerf, il vit dans un parc, on distingue les poteaux au fond.

Il est aussi simple de télécharger une photo, que de retrouver son origine. Il suffit de faire un glisser/coller du visuel ou de l’url… et de vérifier la source des visuels.

L’outil s’appel « Tineye »





Le sujet n’est pas d’aujourd’hui… Pèle mêle quelques pépites…

Auteur/autrice : photographe

presque 40 ans de photo. Encore autant et j'arrête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *