Julius Natterer

Préparation de l’exposition en hommage à,
Julius Karl Manfred Natterer qui sera présentée au prochain Forum Bois Construction (FBC) Épinal et Nancy – 6 au 8 avril 2022

____________________________________________

Finalisation des chevalets. Circuit ultra court. Bois scolytés, sciés à la scierie local, les Ets Germain Mougenot à Saulxures. Et, retour au source pour essais de présentation de l’exposition à venir, dans une parcelle qui vient d’être récoltée. Tout cela est tout à fait symbolique mais il nous montre qu’il n’est pas nécessaire à un arbre de faire le tour de la terre pour fabriquer des chevalets… J’ai le souvenir d’avoir photographié un conducteur routier qui chargeait son millième container, direction Les Usa. Au retour, le bateau revenait chargé de bois « made in Canada ».

C’est l’économie circulaire, autour de la terre ! Génial !

___________________________________________

Un article sur séquences Bois Magazine.

Premières sorties d’imprimante à La Bresse avec Aurélie Mougel, co-gérante de l’entreprise Illico Perso, elle se chargera des tirages et collage sur les supports Dibon. Nous travaillons ensemble depuis longtemps et l’entreprise s’est spécialisée entre autres sur les tirages d’expo.

Le choix a été fait de conserver un coté « vintage » au tirage et de traiter les numérisations des diapos en ce sens. Les premiers essais à demi-format sont concluants. Une affaire à suivre.

© Julius Natterer

_________________________________________

L’ exposition est à l’initiative de Yasmina Sandoz, porteuse du projet et en collaboration avec Johannes Natterer propriétaire du fond photo et des maquettes réalisées par son pére J. Natterer.

J’interviens comme disons… « Couteau suisse »

Le travail de sélection et de reproduction des diapositives est terminé.
Quelques pépites, comme cette maison du 19 ème siècle de 6 étages réalisée en bois et toujours debout du coté du Valais… © J. Natterer. Rien de nouveau sous le soleil sur les constructions sur plusieurs étages et … en bois !
Johannes nous explique en long et en large les différentes missions de son père.

La suite des préparations de l’exposition passera par Rambervillers et l’entreprise EGGER qui fournira les supports / plaques et Germain Mougenot à Saulxures pour les tasseaux des chevalets. Merci également à l’Enstib à Epinal.

EGGER, Rambervillers
Germain Mougenot à Saulxures

_________________________________________

Immersion et reportage à Lausanne dans le monde « Natterer »,

le lac Léman et les Alpes en arrière plan.

Retour avec plaisir au bord du Léman, cette petite mer intérieur donne le ton et le climat à cette région si particulière.
Yasmina Sandoz, à l’origine et complice du projet a comme moi, les yeux qui brillent.

Johannes Natterer nous fait découvrir avec passion l’immense patrimoine de connaissance et de création de son père, Julius Natterer.
Projecteur « Kodak Carousel » pour ceux qui s’en souviennent !
Des milliers de diapositives, classées et archivées. Du bois bien sur, des structures bois. Des diapos mais pas que. Des maquettes, des documents, des livres en plusieurs langues et des revues.
Johannes Natterer, Yasmina Sandoz. Mars 2022.
L’Ekta pour les intimes. L’outil de communication visuelle de l’époque.
Julius Natterer le maitre des passerelles en bois, mais pas que !
Passage par la célèbre institution, l’EPFL à Lausanne.
Amphithéâtre extérieur, au loin le Lac et plus loin encore, les Alpes.

____________________________________________

https://www.forum-boisconstruction.com/

Julius Karl Manfred Natterer, né le 5 décembre 1938 à Neukirchen-Haggn et mort le 25 octobre 2021, est un ingénieur allemand, professeur de construction en bois à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne.
Il est aujourd’hui considéré comme l’une des personnalités les plus importantes dans le domaine de la construction en bois.

Véritable humaniste, fils de forestier défenseur invétéré des forêts, il n’avait de cesse de répéter que « seule l’utilisation accrue du bois dans les constructions serait en mesure de sauver les forêts du monde ». Il faut comprendre que si l’homme a besoin de bois, alors il saura prendre soin des forêts, sans oublier que c’est pendant la croissance des arbres que l’oxygène est expulsé pour stocker le CO2, photosynthèse qui permet la vie, notre vie, sur la planète Terre ! Génial, visionnaire, hors-norme, éclairé… Il aura passé sa vie à innover, à chercher des solutions, pour inventer chaque projet différent du précédent, à les transmettre pour le bien de tous, déjà dans le souci, au début des années 80, de sauver notre planète. Spécialiste de grandes structures comme le toit parapluie de l’exposition de Hanovre (2000), ou le Zénith de Limoges (2007), concepteur de structures géodésiques comme celle du Polydôme de l’EPFL (1991), l’inventeur du « Brettstapel », des bois cloués, sans colle, comme la Tour de Sauvabelin de Lausanne (2003), Julius rappelait toujours qu’il faut économiser la matière et l’énergie : « Urgence climatique, neutralité carbone », alertait-il déjà au siècle dernier, bien avant le Sommet de la Terre de Rio, en 1992. La Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, les USA, le Canada, Taiwan ou encore le Japon, à travers ses padawans, lui ont rendu des hommages dignes du grand Professeur qu’il était. En France, ce sera à l’occasion du Forum International Bois Construction des 6, 7 et 8 avril 2022 à Epinal/ Nancy, que l’âme du Professeur Julius Natterer sera honorée à travers de très nombreux sujets, tous très actuels. Nous poursuivrons dans sa lignée avec le respect de l’héritage du Maître.

Numérisation de diapositives et traitement.

Auteur/autrice : photographe

presque 40 ans de photo. Encore autant et j'arrête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *