Profession Grumier

Filière bois dans les Vosges, des femmes et des hommes !

« Le transporteur de grumes », c est celui qui récolte les arbres dans la forêt, sur le bord des chemins. C’est un acteur essentiel de la filière bois et il se place juste après le débardeur que l’on appelle également, débusqueur. A l’époque les deux activités étaient souvent rassemblées sous la même entreprise. En se spécialisant elles se sont séparées.

Les grumes sont ensuite transportées à la scierie. L’arbre devient bois et produit.

Régis Claudel dans les années 90, fils de Roger, petit fils de Léon et père de Anthony. 4 générations de transporteurs de bois.


C’est un métier de transport à part entière et une activité hors normes, tout est surdimensionné, et les conditions de travail en milieu hostile y sont même dangereuses. Il faut allier la prestation de grutier à celle de chauffeur poids lourd, le tout en version transport exceptionnel. Il est également bon de connaître la forêt, ses pièges et ses racoins pour ne pas s’y perdre.

Le matériel est beaucoup plus sollicité et mis à rude épreuve que pour du transport routier classique . Les transports de grumes, les « grumiers » sont souvent des histoires familiales. On reconnait facilement leurs camions, il y a les « Claudel », les « Rochatte »… pour ne citer qu’eux.

Des hommes aux caractères forts et exigeants à l’image de leurs métiers.

Transport Rochatte à l’entreprise EGGER à Rambervillers
Anthony et Régis, transmission.

Les chiffres sont impressionnants.

Un ensemble routier forestier en ordre de marche, c’est 57 tonnes, 25 m dont 18 m de bois, 22 pneus sur 12 roues.

Les moteurs peuvent développer plus de 700 cv…

Les cabines actuelles n’ont plus rien à voir avec celles des vieux camions. « Rappelez-vous » des « Berlier » Les vitesses sont automatiques, la direction évidement assistée mais les ensembles routiers sont tellement impressionnants que la vigilance doit être maximum.
Un vieux Berlier GLR
Retour par les « hauts » Route des Américains sous le Rothenback
Des grumes de douglas sur le versant Alsacien. Les grues hydrauliques ont révolutionné le chargement des camions. A l’époque les bois étaient chargés au câble
Les Vosges, département forestier.
12 roues, 22 pneus, 770 cv
Sur l’ épisode « scolyte » les camions sont transvasés dans des containers direction l’ Asie ou l’ Amérique du Nord. Les bois doivent mesurer 11, 80 m. Sujet à polémique.
Livraison à la scierie.
Les bois sont alors classés et rangés puis sciés.
La scierie Germain Mougenot à Saulxures.

Auteur/autrice : photographe

presque 40 ans de photo. Encore autant et j'arrête !

Une réflexion sur « Profession Grumier »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *